ARBE

Restauration des Lônes des Charpines et du Devens

La Roque d'Anthéron [13]

Résumé

Anciens bras de la Durance, les lônes sont aujourd’hui isolées du lit vif et leur fonctionnement hydraulique est essentiellement lié au rejet de la station d’épuration communale. Cependant, elles abritent depuis longtemps la seule population significative de Cistude d’Europe, une espèce patrimoniale caractéristique de la Durance.


En 2013, une étude démographique a été initiée sur cette population par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance (SMAVD) aidé du Conservatoire d’Espaces Naturels de Provence Alpes Côte d’Azur. Un plan de gestion a été réalisé en 2015 sur la base d'un diagnostic physique et écologique (faune, flore et habitats naturels) du secteur. Il a permis de hiérarchiser les enjeux afin de proposer un plan d’actions opérationnel mis en œuvre à partir de 2016.


L’objectif est d’améliorer les conditions d’accueil pour la Cistude d’Europe en augmentant les surfaces en eau d'un bras mort de la Durance. Suite aux travaux, le SMAVD a souhaité faire réaliser un suivi démographique de la Cistude par le Conservatoire d'Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur afin de vérifier l’utilisation spatiale du site et de mesurer l’évolution quantitative de la population.


Fiche identité

Echelle territoriale : Commune
Partenaires financiers : Agence de l’eau Rhône méditerranée, Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur, département des Bouches-du-Rhône, SMAVD
Budget : 57 279,58 € HT
Période : 2016

Contact

Nom : François BOCA
Structure : SMAVD
E-mail : contact@smavd.org
Téléphone : 04 90 59 48 58

En savoir +

Mesures mises en œuvre

2016 : Phase 1.
Nettoyage et débroussaillage des sites de ponte de la Cistude
Curage et reprofilage des lônes asséchées pour une remise en eau afin d’améliorer la disponibilité en habitats aquatiques
Favorisation de la circulation de l’eau de l’amont vers l’aval au sein d’une roselière afin de garantir la remise en eau des zones humides restaurées.

Comme la Cistude d’Europe recherche des zones herbeuses rases pour y creuser son nid et déposer ses œufs qui incuberont sous l’effet du soleil, un éleveur ovin en agriculture biologique a été sollicité pour entretenir le lieu par pâturage afin de rendre favorable les milieux juste avant les pontes des tortues au printemps. Une convention de gestion a été signée et le SMAVD a fait l’acquisition d’une tonne à eau afin de rendre opérationnel ce pâturage.


2019 : Phase 2.
Reprofilage et remise en eau d’un fossé asséché de 100 mètres de long afin d’alimenter une zone humide supplémentaire, aujourd’hui colonisée par la Cistude.

Résultats

  • Presque 200 individus comprenant mâles, femelles et juvéniles montrent une certaine réussite de la reproduction.
  • Les lônes restaurées sont bien utilisées par les cistudes et on dénombre également des pontes dans les secteurs de prairies pâturées ou fauchées.
  • La nouvelle véloroute « La Durance à vélo », qui sillonne entre les berges et la plaine de la Basse Durance, permet aux promeneurs d’être sensibilisés à la biodiversité locale grâce à des panneaux d’interprétations sur la Durance et sur la Cistude d’Europe. Elle se situe à distance des espaces protégés.
Dernière mise à jour : 01 / 09 / 2021
ARBE

Suivez-nous !

Recevez toutes les actualités sur la biodiversité et l’environnement en Région Sud.

Je m'abonne