Une biodiversité exceptionnelle, mais fragile

La biodiversité de Provence-Alpes-Côte d'Azur est l'une des plus riches de France.

Du littoral méditerranéen aux sommets alpins en passant par les vallées du Rhône et de la Durance, notre région se caractérise par une multitude d’espaces naturels protégés couvrant 60% du territoire et une grande diversité d’espèces animales et végétales.

1ère région de France métropolitaine en nombre d’espèces présentes 

Notre région est la 1e de France en nombre d'espèce présentes :
  • 85% des espèces de Papillons de jour
  • 87% des espèces de libellules et demoiselles
  • 63% des espèces d’amphibiens et de reptiles
  • 53 % des poissons d’eau douce
  • 85 % des espèces d’oiseaux nicheurs
  • 65 % des espèces végétales 

Provence-Alpes-Côte d'Azur est aussi l'une des régions les plus attractives, en termes de loisirs ou de tourisme, intensifiant les menaces et répercussions sur les milieux naturels, les espèces et leurs habitats...


Il est possible d’agir et de préserver notre bien commun !

Consultez le site de l'ORB : cliquez ici

Préserver les espèces rares et menacées

Protéger les espèces plus communes

Il est aussi important de préserver les espèces plus communes qui font partie de notre quotidien, beaucoup d’entre elles voient leurs effectifs diminuer, comme de nombreuses espèces d’oiseaux communs spécialistes des milieux forestiers ou urbains. C’est le cas du Pinson des arbres ou du Martinet noir. Et des espèces d’oiseaux généralistes comme les mésanges bleue et charbonnière. Il faut savoir aussi qu’1/3 des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition !


En plus de toutes ces espèces dites sauvages, des espèces domestiques sont présentes sur notre territoire, en particulier le Cheval de Camargue, la Chèvre du Rove, l’Ane de Provence, le Mérinos d’Arles, pour certaines d’entre elles leurs effectifs sont concentrés dans notre région.

La flore, également à préserver

Comme pour la faune, la flore régionale est extrêmement riche et se compose de tout un panel d’espèces (près de 3400 espèces de la flore vasculaire recensées en région), certaines sont communes, d’autres plus rares, menacées, endémiques (répartition limitée à un territoire donné), ou sub-endémique (répartition partagée avec des territoires voisins). 31 espèces végétales sont strictement endémiques de notre région comme la Sabline de Provence.

En mer, une plante marine protégée, endémique de la mer Méditerranée,  la Posidonie forme des tapis continus appelés « herbiers » au niveau des fonds marins jusqu'à 40 m de profondeur. Elle a un rôle majeur dans l'écosystème marin pour de nombreuses autres espèces animales et végétales   Sur le littoral, c’est une autre espèce, endémique des côtes calcaires de Provence,  l’Astragale de Marseille, qui se développe.

Adopter les bons gestes dans les espaces naturels protégés c’est protéger la nature qui nous entoure

Voici quelques conseils :


  • Je reste sur les sentiers et je respecte les aménagements, pour éviter le piétinement de la flore ou des œufs d’oiseaux, de tortues...
  • Je respecte les zones de quiétude qui protègent la faune, pour ne pas déranger et effrayer les animaux.
  • Je ne cueille pas les plantes, elles sont bien là où elles sont.
  • Je ne nourris pas les animaux, cela va à l’encontre de leurs régimes alimentaires.
  • Je garde mon chien à mes côtés, je protège les autres animaux.
  • Je ramasse mes déchets, je contribue à maintenir la propreté des lieux.

Plus d'infos sur le site du Comité régional du tourisme  cliquez ici

Suivez-nous !

Recevez toutes les actualités sur la biodiversité et l’environnement en Région Sud.

Je m'abonne