Etude : Evaluation de leviers d'actions potentiels pour les microplastiques

Ineris - 33 pages - 2020

La première partie de ce rapport rappelle le contexte notamment réglementaire actuel. 
Il présente ensuite dans une seconde partie les différentes sources de microplastiques, qui peuvent être classées en trois catégories : 
 - Ils peuvent avoir une origine intentionnelle, soit comme matériau servant à produire des objets en plastiques de plus grandes dimensions, soit comme composants de produits de consommation. 
 - Ils peuvent résulter de l’usure de produits comportant des polymères durant leur phase d’usage, notamment les pneumatiques ou les textiles synthétiques au cours de leurs lavages ; 
- Ils peuvent enfin être le fruit de la dislocation, en fragments de plus en plus petits de déchets plastiques échoués dans l’environnement 
 La troisième partie détaille les mesures à mettre en regard des deux premiers types de sources. Le troisième type de source, qui touche à la pollution plastique dans son ensemble, fait l’objet d’une présentation plus générale


Suivez-nous !

Recevez toutes les actualités sur la biodiversité et l’environnement en Région Sud.

Je m'abonne